Afin que vous puissiez me faire confiance, il me semble important de vous faire un aperçu rapide de mes valeurs, de mes qualités, mais aussi de mes défauts…

Dans le monde actuel de la dématérialisation, cette étape me paraît en effet rationnelle si l’on ne veut pas perdre l’aspect humain de l’échange.

Car même si le plus important reste bien sûr le résultat final de la mission, j’apporte une grande importance à cela… J’aime savoir pour qui je travaille tout comme vous aimez savoir avec qui vous travaillez !

Après ces quelques lignes vous en connaitrez un peu plus sur moi…

 
Qui suis-je ?

Je me nomme Alexandre PERRIN et suis né à Nancy le 26 novembre 1983 d’une mère… Non je ne vais peut-être pas repartir de si loin !

J’ai obtenu mon Diplôme Universitaire de Technologie Génie Civil en 2004 (voir mes diplômes) après avoir fini major de ma promo … au baby-foot.

Suite à cela j’ai travaillé quelques mois dans les travaux publics avant que ma femme me dise « qu’elle me verrait mieux » dans un bureau… De là, j’ai postulé dans un Bureau d’Etude de Lorient où j’ai beaucoup appris grâce à Paul LIDOVE et surtout son fils, Marc.

N’étant plus tout à fait en accord sur la méthode de travail, j’ai quitté ce bureau et me suis associé avec un ancien collègue, Sébastien FOULON, ce qui m’a permis de mettre en place la méthodologie et l’orientation que je souhaitais.

Dans nos têtes à tous les deux, cette association devait initialement se limiter à nos 2 "postes"… Mais le nombre de projet en a décidé autrement et nous nous sommes donc « résignés » à embaucher… Plusieurs fois… En 2018, lorsque j’ai pris la décision de prendre du recul, nous étions donc 9.

N’ayant pas une âme de manager, je n’ai jamais vraiment réussi à trouver un équilibre puisque je continuais à « produire » tout en supervisant mes collègues… Ajoutez à cela des chantiers qui devenaient de plus en plus compliqués administrativement… Tout cela a bien failli réussir à me dégoûter de ce que j’adore, la technique et surtout la recherche de solution

J’ai d’ailleurs, sur le moment, en juillet 2017, été particulièrement déçu par ce système qui nous entoure… Sur mes dernières années d’activités sur le Morbihan, alors que nous croisions souvent les mêmes acteurs de la construction, j’aurais voulu réussir à changer, à l’échelle du département, cet état d’esprit devenu solitaire plutôt que solidaire… Voici d’ailleurs en résumé ma vision sur les projets d’envergure que je souhaite éviter…

La confiance des Maitres d’Ouvrage concernant le rapport qualité/prix semble rompu (je suis moi-même client et ce n’est malheureusement pas systématiquement dans les cas où l’on paie le plus cher que le produit est plus qualitatif…). Ce qui explique entre autre les baisses de prix…

Certaines entreprises, bien aidées par ce manque d’honoraires ou par une baisse incessante de leur devis, ne pensait plus qu’à régler leur problème sur chantier même si cela en créait trois pour les autres intervenants…

Il n’y avait plus de réflexion globale, due à l’absence de certains en rendez-vous, dont les autres s’empressaient de profiter pour rejeter la « patate chaude »…

Associé à cela, des Maîtrises d’Œuvres qui ne prennent que difficilement des décisions, puisqu’elles sont maintenant accablées d’expertises qui les tiennent en partie responsable de défaillances quasiment volontaires de certaines entreprises qui ne suivent pas les recommandations.

Et tout cela dans des délais devenus souvent indécents…

Vous obtenez alors l’état d’esprit que je souhaite fuir puisqu’il n’est facteur que de stress inutile et de risque d’erreur.

Aujourd’hui, j’ai eu la chance de pouvoir prendre du recul et reste persuadé que je peux apporter mon expérience à votre projet (sous réserve qu’il ne rentre pas dans la « catégorie » des projets décrits ci-dessus).

Pour cela, vous pourrez compter sur ces qualités, mais il faudra aussi faire avec mes défauts :

  • Investissement et conseil ; je gère le projet comme si je construisais pour moi… Il en découle parfois une perte de temps pour explorer d’autres solutions afin de ne pas avoir de regrets (avoir l’impression d’avoir balayé les grands axes de réflexion – même s’il y a une toujours infinité de solution).

  • Rigueur dans les détails Tout Corps d’Etat (TCE) et « solidarité » ; cela ne permet malheureusement pas d’éviter toutes les erreurs, mais cela permet d’en limiter le nombre mais aussi et surtout la gravité et les conséquences (souvent financières)… Par contre, pour en arriver là, il faut inévitablement tenir compte des contraintes TCE.

  • Interlocuteur unique ; je n’arrive pas à déléguer. Lorsque j’associe mon nom à un projet, c’est que je le réalise… Vous ne serez donc pas confrontés à un commercial qui vous vante les qualités de son entreprise que vous ne retrouverez pas chez son technicien puisque je porte les deux casquettes… Dans le cas contraire, vous saurez sur qui « taper »… Il n’y aura donc pas non plus de sous-traitance.

  • Délai d’exécution parfois allongé ; comme évoqué dans mon investissement pour votre projet et dans la rigueur, le revers de la médaille du conseil peut-être un délai de mission un peu plus long que prévu… Mais réfléchissez-bien : « Est-ce vraiment grave de perdre quelques jours sur un projet de plusieurs centaines de milliers d’Euros ? » et/ou, par expérience, « La date de rendu ne tient-elle pas compte d’une marge afin d’être sûr de tout avoir pour dans 2 semaines ? », dans ce cas ne serait-il pas plus intéressant d’allouer ce temps à la réflexion de la meilleure solution plutôt que de laisser « traîner » le dossier sur votre bureau pendant 2 semaines…

  • (Afin d’équilibrer un peu les défauts et les qualités, un autre petit défaut) « Mono-tâche » (un vrai gars quoi !) ; je ne peux pas faire 2 choses en même temps… Je ne pourrais pas vous faire une modification alors que l’on discute au téléphone. Il faudra que je raccroche pour vous rappeler ensuite, après avoir fait la modification…

 
 
Mes valeurs

Les valeurs principales qui me caractérisent et m'importent beaucoup sont la confiance et le respect.

     Dans mon travail, cela peut se retrouver par exemple dans l'affectation des honoraires. Je ne conçois pas d'être rémunéré si le travail n'est pas fait, cela est injuste... En revanche, lorsque je fais un devis, j'estime qu'il a été réfléchis et ne mérite généralement pas d'être discuté...

Pour exemple, je n'ai été confronté qu'une fois à l'abandon d'un chantier. Le contrat du promoteur prévoyait d’indemniser toute phase commencée par une proportion du montant global de la mission. Le prorata me semblait inapproprié au vue du travail réalisé lors de cette phase... Je ne lui ai donc facturé que le temps passé... En retour, j'attendais de ce promoteur qu'il ne discute pas mon devis lorsque celui-ci dépassait légèrement celui de mes concurrents.

A ce propos, je trouve presque cela aberrant que les honoraires soient basés sur un pourcentage de montant de travaux. Même si cela se justifie lors de l'élaboration d'un projet, il en est tout autre lorsque des plans sont déjà réalisés comme pour l'Exécution. Je trouve qu'un devis détaillé et non forfaitaire est beaucoup plus approprié, gage de rigueur, mais aussi de respect du travail réalisé et de confiance entre les parties.

Au pourcentage et en forfaitaire, tantôt vous gagnez et tantôt vous perdez, l'un dans l'autre l'entreprise s'y retrouve, mais le client, lui, peut se retrouver vraiment perdant... Si je réagis comme cela, c'est parce que je suis aussi client... Ne fait pas à autrui ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse ne dit-on pas...

Naturellement, je fais preuve de compréhension et d'altruisme.

     Dans mon travail, cela se traduit par la curiosité sur les besoins et contraintes de l'entreprise de Gros-Oeuvre bien sûr, mais aussi des corps d'état secondaires, de l'Architecte et du Maître d'Ouvrage.

Cela me semble important afin de limiter les erreurs, mais cela prend un peu plus de temps que de se contenter à ne regarder que ces contraintes...

Par contre je n'admets pas, ou très  difficilement, "l'injustice".

     Dans mon travail, cela se ressent lorsque certaines erreurs arrivent... Comme j'aime à le rappeler : "l'erreur est humaine"... Cependant, l'on attend généralement que chacun admette ses responsabilités... Je sais bien sûr reconnaître les miennes mais attend, et c'est logique, que chacun en face de même.

Cela arrive, de temps en temps, avec certaines entreprises de second oeuvre par exemple, en particulier pour les réservations d’électricien ou de plombier. En effet, certains artisans ne sont pas forcément équipés (logiciel, personnel...) pour réaliser les plans de réservations que l'on attend d'eux. Dans ce cas, il n'est pas rare que l'on doive se substituer en partie à eux. Dans ces cas, vous concevrez qu'il est difficile d'admettre de recevoir une facture pour une réservation oubliée alors qu'on leur en a "sauvé" trois...

Dans d'autre cas, cela peut également être sur les délais... Il n'est pas rare de devoir se justifier sur un délai de remise de plan alors que certaines informations n'avaient pas été transmises ?!?

Ces deux exemples traduisent bien, à mon sens, qu'il faut essayer de comprendre et savoir respecter le travail d'autrui... C'est ce que je cherche à appliquer mais aussi à faire comprendre, sur chacun de mes chantiers.

Si vous partagez les mêmes valeurs et que nos échanges à distance ne sont, pour vous, pas vraiment un frein à une collaboration… Alors je suis certains que nous nous entendrons et que cela sera un gage de qualité pour votre projet…

Je me permettrai de finir en ajoutant qu’une partie du nom de l’entreprise est composé du mot « AMI ». Et même si cela n’était initialement pas recherché, il définit bien la relation que je souhaite avoir avec vous… une relation amicale plutôt que client/prestataire de service…

 
Où suis-je ?

Sans domicile fixe (c’est triste !), j’ai décidé de vivre où je me sentirai le mieux sur le moment, en m’installant avec ma petite famille dans des logements en location, ce qui nous confère un esprit de liberté indéniable.

Après mon expérience concluante en tant qu'associé dans un bureau d'étude structure de proximité, je souhaite aujourd'hui fournir mes services à distance.

En effet, j'ai pu me rendre compte que de nombreux projets auraient pu sans problème se gérer à distance... Mêmes si j'ai beaucoup appris lors des réunions, je pense qu'aujourd'hui, grâce à l'expérience accumulée (même si l'on en apprend encore tous les jours), je suis en mesure de vous proposer mon expertise dans le domaine des bâtiments en béton armé malgré la distance, sans devoir me rendre physiquement à certaines réunions...

Et cela va dans le sens de l'économie, plus de perte de temps (transports), pas de frais de déplacement, moins de pollution... Et tout cela s'intègre également dans la démarche actuelle du BIM qui facilite la collaboration entres les acteurs...

Concernant la mission d'étude structure, que cela soit en phase PRO ou EXE, je travaille quasiment exclusivement sur plan : Architecte, relevé géomètre... Je n'ai donc pas la nécessité de me déplacer (sauf pour les réunions de mise au point qui peuvent aisément se faire par des logiciels tel que skype, whatsapp...)

Et cela est encore plus valable pour les missions de Conseil et de DAO...

Cela explique donc que l'adresse de correspondance de l'entreprise ne se situe pas à l'adresse du siège social....

Un bureau dans mon logement, un PC performant (avec webcam pour les échanges vidéos) et surtout une bonne connexion internet associé à mon expérience du bâtiment suffiront à mener à bien votre projet…

 

Pour répondre à votre curiosité, je suis en ce moment à la Réunion.

Mon rayon d'action

Comme vous aurez pu le comprendre par la présentation de mon profil, grâce à la dématérialisation et au travail à distance rendu possible par la démocratisation et la simplification des échanges par internet, je suis en mesure et souhaite vous accompagnez pour votre projet sur l'ensemble du territoire français.

La seule condition à respecter sera ma clause de non concurrence* concernant les pré-études et études Béton Armé sur le territoire de la Bretagne.

*Cependant cette clause ne s'applique pas aux projets réalisés à partir du procédé de construction MCF (Module de Construction Française) dont vous pourrez trouver une petite description sur cette page.

France_régions.png
 
 
Mes expériences

Tout d’abord, une petite précision, les projets auxquels je fais référence dans mes réalisations sont des projets que j’ai réalisés en personne ou pour lesquels j’ai justifié les dimensionnements. Il ne s’agit pas de chantiers de mon ancien bureau, que j’ai survolé et qui ont été réalisés par mes anciens collègues.

 

Comme vous pouvez en partie le voir dans mes réalisations, les projets auxquels j’ai eu la chance de participer, souvent dans la globalité des études (DCE et EXE), sont variés :

  • Maisons Individuelles de constructeur et d’Architecte

  • Logements collectifs

  • Bâtiments de bureaux (tertiaire)

  • Bâtiments Industriels

  • Piscine communale (dans la SARL Lidove)

Mais j’ai aussi été missionné pour d’autres types de chantier :

  • Expertise en tant que sapiteur (spécialiste dans le domaine de la Structure Béton)

  • Réalisation d’abaques pour des entreprises (poutres, murs de soutènement, escaliers préfabriqués)

  • Plans de préfabrication

 

J’ajouterai que la qualité de mes conseils est issue des nombreux projets réalisés en EXEcution, ce qui pour moi est aussi important que la connaissance des normes et bien plus pertinent que de se retreindre à ne faire que des Appels d’Offres (comme le font certains confrères). Ces projets m’ont apportés, grâce à ma curiosité, une expérience du Tout Corps d’Etat (sans pour autant avoir la prétention de connaître les normes et les détails de chaque corps d’état). En effet, je connais surtout les contraintes récurrentes liées à la structure en Béton Armé (normes PMR, détails de seuil, étanchéité, pente de plomberie…).

J'apprends encore sur chaque chantier et profite de cette expérience acquise au fur et à mesure sur les projets suivants.

Les moyens de la société COBAMI
 

LES CALCULS :

Afin de pouvoir répondre "rapidement" et efficacement aux diverses demandes et chantiers visés ; collectifs, établissements recevant du public, maisons individuelles... pouvant se situer dans des zones requérant la justification de contraintes sismiques, cycloniques... COBAMI a investit dès sa création dans la suite de calcul intégrale fournie par l'éditeur Graitec (modules Arche, Ossature et Advance Design), ainsi que dans son service de mise à niveau annuel (2200€/an/licence).

De même, afin de permettre une consultation des normes (Textes législatifs, DTU, régles de calculs, Avis Techniques...) sans cesse mises à jour, la société est également abonné au service Batipédia avec une inscription au Reef (1000€/an/licence).

Ces investissements annuels, dont certains bureau d'étude s'abstiennent, seront pour vous, gage de sécurité et de qualité.

LE DESSIN :

Dans un souci d'interopérabilité nécessaire aux échanges entre les différents partenaires (Maître d'Ouvrage, Architecte, Bureaux d'études, Entreprises...), j'ai longuement hésité sur le logiciel de dessin... Aujourd'hui, le choix s'est porté sur le logiciel de Nemetschek : Allplan, pour sa simplicité de prise en main, son format d'échange de la maquette qui se fait par défaut vers le standard (IFC), même pour les échanges internes (entre les logiciels du groupe : Allplan et SCIA par exemple), ce qui laisse présager d'un développement à jour vers ce format contrairement à d'autres logiciels qui privilégie leur format propriétaire (ou natif) ce qui ne joue pas forcément en faveur de l'interopérabilité...

De plus Allplan permet de sortir des PDF 3D, exploitables avec Adobe Reader (gratuit) que n'importe quel client a théoriquement sur son ordinateur, ce qui facilite encore les échanges puisque cela évite d'avoir a installer une visionneuse).

COBAMI a développé son propre gabarit, basé sur des layers (calques) et des attributs d'éléments privés. Ce gabarit et cette charte graphique, susceptible de légèrement évoluer, permettent toutefois d'assurer une bonne compréhension des plans fournis (utilisation d'un code couleur) et surtout une appréhension plus rapide lorsque ils sont assimilés par le client (lors de chantiers consécutifs).